Parcoursup : l’encyclopédie 2022

Parcoursup : l'encyclopédie 2022

Temps de lecture : 9 minutes

  1. Parcoursup, c’est quoi ?
  2. Quel type de formations sur Parcoursup ? 
  3. Le calendrier 2022
  4. Voeux et sous-voeux 
  5. Autres rubriques Parcoursup 
  6. Comment se passe la phase d’admission ? 
  7. Préparer un dossier en béton

Parcoursup, c'est quoi ?

Ancêtre de APB, Parcoursup est une plateforme en ligne de préinscription nationale pour les formations de l’enseignement supérieur. Elle s’adresse aux publics suivants : 

  • les lycéen.nes de terminale
  • les étudiant.es en réorientation
  • les professionnel.les en reprise d’études qui s’inscrivent en première année

Quel type de formations sur Parcoursup ?

En 2022, on recense plus de 19 500 formations sur Parcoursup ! Énorme, non ? C’est sûr, ça donne le vertige !

Parmi toutes ces formations, on en distingue principalement deux types : 

  1. les formations sélectives, incluant les classes préparatoires aux grandes écoles, les sections de technicien supérieur (STS) qui préparent le brevet de technicien supérieur (BTS), les instituts de formation en soins infirmiers (IFSI), les établissements de formation en travail social (EFTS), les formations en apprentissage, les instituts universitaires de technologie (IUT) qui préparent le Bachelor universitaire de technologie (BUT) et quelques écoles de commerce et d’ingénieur
  2. les formations non sélectives que sont les licences à l’université et les parcours accès santé spécifiques (PASS)
Quelles sont les filières non sélectives sur Parcoursup ?

Bien que les formations non sélectives sur Parcoursup ne peuvent pas refuser les candidats, il arrive que certains d’entre eux soient refusés car les places sont limitées. 

C’est notamment ce qui arrive pour certaines licences de droit, de psychologie, de STAPS (activités physiques et sportives) et PASS (santé). 

Les candidats Parcoursup sont classés par le responsable de la licence, et les candidats non retenus de prime abord sont alors classés en liste d’attente. 

Les nouveautés Parcoursup 2022

La grande nouveauté Parcoursup 2022 : l’augmentation du nombre de formations en apprentissage. 

En effet, de plus en plus de lycéen.nes et d’étudiant.es désirent apprendre sur le terrain. Parcoursup s’est donc adapté à cette demande et propose désormais plus de 6500 formations en apprentissage. 

Plus de formations en apprentissage, de business school et d’écoles d’ingénieurs…de quoi trouver ton bonheur parmi une myriade de formations !

Depuis 2021...

Deux changements majeurs sont à prendre en compte lors des inscriptions sur Parcoursup . 

  1. La carte interactive, qui te permet de découvrir l’ensemble des formations existantes en France, ainsi que leurs débouchés. 
  2. La réforme des IUT. Désormais, les DUT (« diplôme universitaire technologique ») se transforment en BUT. Cela signifie qu’il faudra faire 3 années d’études, au lieu de deux, pour obtenir ce précieux diplôme. Bonne nouvelle : cela augmente tes chances de trouver facilement un job après la formation, ou de poursuivre un cursus en master. En parallèle de la réforme, on assiste également à une évolution de la licence pro : accessible directement sur Parcoursup en post bac, elle peut durer jusqu’à 3 ans. 

Le calendrier Parcoursup

Ces dates sont à inscrire en long et en large dans ton agenda ! 

Voici les dates les plus importantes à retenir : 

  • jeudi 20 janvier : début des inscriptions sur Parcoursup
  • mardi 29 mars : date limite de formulation des voeux
  • 7 avril : dernier jour pour confirmer tes voeux. Tout voeu non confirmé est considéré comme abandonné. 
  • 2 juin : début des premières réponses !
  • 23 juin : début de la phase complémentaire, autrement appelé…ta seconde chance ! Elle s’applique dans 3 situations : 1. si tu as loupé la phase principale. 2. si tu as oublié de confirmer tes voeux 3. si tu as été refusé partout
  • du 29 juin au 1er juillet : le point d’étape où tu précises les voeux en attente qui t’intéressent toujours
  • vendredi 1er juillet : ouverture de la CAES (Commission d’accès à l’enseignement supérieur). Dirigée par le Recteur de ton académie, elle te permet d’avoir un accompagnement personnalisé en cas de refus dans les voeux demandés. 

Voeux et sous-voeux

Avant de préparer ton dossier de candidature Parcoursup et de sélectionner tes formations, il est important de bien comprendre le système des voeux et des sous voeux. 

5 choses à savoir sur les voeux et sous-voeux : 

  1. les voeux ne sont pas classés dans l’ordre. Cela signifie que tu n’es pas contraint.e de classer tes voeux par ordre de préférence car cela n’aura aucune incidence sur ta candidature !
  2. Tu as le droit de choisir jusqu’à 10 voeux et 20 sous-voeux maximum + 10 voeux en apprentissage. Cela signifie que tu peux demander les formations en apprentissage des lycées CFA à la fois sous statut « étudiant » et sous statut « apprenti ». 
  3. Un voeu = un type de formation dans un établissement donné. Ex : première année de licence de psychologie à l’université de Rennes. 
  4. Un voeu multiple est un ensemble de formations regroupées par type, spécialité ou mention (CPGE, BUT, BTS). Dans ce cas, le voeu est le type de cursus et les sous voeux sont les noms des établissements. Si tu cherches à intégrer une classe prépa par exemple, tu pourras faire un voeu en prépa lettres et demander jusqu’à 10 lycées différents dans toute la France ! D’ailleurs, si tu préfères être nourri et logé pendant tes études, tu peux même demander pour chaque sous-voeu l’option « avec internat ». Enfin, si tu aspires à intégrer une école de commerce ou d’ingénieur, renseigne-toi sur les concours communs : certains concours comme Sésame, Advance ou Avenir regroupent plusieurs écoles du même type. Dans ce cas, une pré-inscription au concours de Parcoursup équivaut à un seul voeu, et tu peux sélectionner autant d’écoles que tu le souhaites ! 
  5. Un concours = un voeu 
Réponses aux voeux

Les premières réponses tombent à partir du 2 juin. 

Il s’agit : d’une réponse par voeu, par sous-voeu ou école d’un concours. 

Réponses possibles : 

  • accepté
  • refusé
  • en attente

Délai pour répondre : 

J + 4 la première semaine (jusqu’au 6 juin 2022)

J + 2 ensuite

Autres rubriques Parcoursup

Le projet de formation motivé

Pour tous les voeux formulés, les lycéen.nes doivent présenter ce qu’on appelle « un projet de formation motivé ». 

Il s’agit d’une mini lettre de motivation, en 1500 caractères uniquement (soit une dizaine de lignes) sur l’espace réservé Parcoursup. 

Nos conseils pour réussir son projet de formation motivé : 

  1. Expliquer pourquoi vous postulez pour cette formation : avec quelle intention ? quelles compétences et connaissances cette formation vous apporte-t-elle et dans quel objectif ? 
  2. Mettez en avant vos qualités et atouts pour réussir dans cette formation
  3. Votre intérêt pour la filière représentée (ex : la philosophie, l’événementiel, le droit)
  4. Évoquez votre projet professionnel 
  5. Faites relire la lettre par quelqu’un de l’extérieur 

Tout au long de la rédaction de votre projet de formation motivé, veillez toujours à la cohérence entre ce que vous dites de vous et la formation concernée. 

Activités et centres d'intérêt

Certaines rubriques Parcoursup sont facultatives mais valent le coup d’être minutieusement remplies. 

C’est le cas de la partie Activités et centres d’intérêt, qui fonctionne comme un mini CV. 

Cette rubrique a pour objectif de souligner tes passions, ce qui te fait vibrer dans la vie, ainsi que tes expériences extra-scolaires. Celles-ci ne sont pas toujours évidentes à définir. Mais dis-toi qu’il y a forcément des activités, des compétences que tu as développé en-dehors de l’école. Réfléchis bien. 

Le dossier scolaire

Outre le projet de formation motivé et les centres d’intérêt, le dossier scolaire compte pour beaucoup dans la sélection des candidats aux études supérieures. 

Pour les lycéen.nes, les bulletins sont directement pré-remplis dans la plateforme. Pour vérifier qu’il n’y a pas eu d’erreurs lors de la saisie, n’hésite pas à vérifier les informations sur la plateforme. 

La fiche Avenir

La fiche Avenir est à la charge de l’équipe enseignante et du chef d’établissement. 

Il existe UNE fiche Avenir pour chaque voeu formulé. 

La fiche Avenir comprend : 

  • pour chaque matière de terminale, la moyenne des notes des deux premiers trimestres ou du semestre de terminale + le positionnement de l’élève dans la classe et les appréciations générales des professeurs
  • De manière transversale, une appréciation complémentaire sur l’élève de la part des professeurs (méthode de travail, rigueur, autonomie, coopération)
  • pour chaque voeu, un commentaire de la part du chef d’établissement sur la capacité de l’élève à réussir dans la formation demandée

Comment se passe la phase d'admission ?

Le classement des candidatures

L’étude des candidatures Parcoursup se fait en deux temps. 

Premièrement, les formations post-bac effectuent un premier classement des candidatures. Pour cela, elles choisissent des critères de sélection, qui diffèrent plus ou moins selon les établissements. 

Voici, de façon non exhaustive, les critères les plus couramment retenus par les formations pour comparer des dossiers Parcoursup : 

  • le niveau scolaire, à savoir les bulletins de première et de terminale, ainsi que les résultats des épreuves anticipées (bac de français, épreuves de spécialité en contrôle continu). 
  • L’avis de l’établissement, c’est-à-dire la fiche Avenir qui indique les commentaires des enseignants ainsi que de la vie scolaire. Les établissements tiennent beaucoup compte du comportement : prise d’initiative, travail en équipe, absentéisme, prise de parole en classe, etc. 
  • La motivation. Les projets de formation motivé comptent beaucoup, c’est même le crtière n°1 pour certains cursus.
  • Les éléments complémentaires, comme les notes aux épreuves de concours, les épreuves orales, book, questionnaires, etc.

Une fois que l’établissement s’est mis d’accord sur une liste de dossiers, du meilleur au moins bon, il l’envoie à Parcoursup. C’est alors que l’algorithme de Parcoursup opère, afin de tenir compte des impératifs et des besoins du Ministère de l’Enseignement supérieur. 

En effet, l’algorithme de la plateforme prend en compte : 

  • Le taux de boursier, imposé quelque soit la formation (y compris pour les écoles et les lycées privés)
  • Le taux de non résidants, pour les licences uniquement. 
  • Le type de bac, pour certaines filières. Par exemple les BTS ont été initialement créés pour les bacheliers professionnels, et les BUT pour les titulaires d’un bac techno. Des quotas par type de bac sont donc instaurés pour rééquilibrer les choses !
Les résultats d'admission sur Parcoursup
Les formations non sélectives

Les formations non sélectives (licences universitaires et PASS) ne peuvent pas refuser de candidat. 

Les seules options possibles sont d’accorder un « oui » ou bien un « oui, si » (une acceptation sous réserve de suivre du soutien scolaire pour rattraper le niveau requis). 

Mais ce n’est pas pour autant que les universités peuvent accepter tout le monde !

Deux cas de figure peuvent se présenter : 

  1. si une licence a moins de candidat que de places, son responsable n’a pas besoin de classer les candidatures et tous les candidats reçoivent une proposition d’admission dès le 2 juin. 
  2. Dans le cas contraire, on parle de « licence en tension », et alors un classement est réalisé. Les mieux classés reçoivent une proposition d’admission et les autres se retrouvent sur liste d’attente. 
Les résultats d'admission pour les formations sélectives

Hormis les licences PASS, tous les autres voeux possibles sur Parcoursup sont des formations sélectives ! Écoles, BTS, IUT, classes préparatoires, autant d’établissements qui peuvent refuser des candidats. Le « non » est alors ferme et définitif, et le candidat reçoit une notification de refus via son espace parcoursup. À noter qu’il n’y a pas de « oui, si » dans ce type de formation : si le dossier est trop faible, il est tout simplement refusé. 

Ceux qui ne sont pas refusés sont positionnés sur un classement. 

Les meilleurs reçoivent une proposition d’admission, tandis que les suivants sont sur liste d’attente. 

Tu as encore des questions sur Parcoursup et tu as l’impression que quelque chose n’est pas clair ? 

Curiose organise régulièrement des live Parcoursup au cours de l’année. Pour être informé.e de la prochaine date, n’oublie pas de t’inscrire sur notre site pour recevoir notre newsletter et nos alertes événement !

🔥QUE LA FORCE SOIT AVEC TOI 🔥

#L’ÉLAN : interview d’Héloïse Bourdon, première danseuse de l’Opéra national de Paris

#1 L'ÉLAN : interview d'Héloïse Bourdon, première danseuse de l'Opéra de Paris

Pour cette première édition de l’Élan, nous avons voulu mettre à l’honneur Héloïse Bourdon, première danseuse à l’Opéra national de Paris et marraine de Curiose. On y découvre dans cet épisode les coulisses de la vie d’une danseuse, l’exigence et la persévérance que requiert un tel parcours, et la passion comme moteur d’excellence. Car quand c’est la passion qui nous guide, on ne vit jamais son métier de la même manière…

École d’art, c’est fait pour moi ou pas ? Si oui, laquelle choisir ?

École d'art : c'est fait pour moi ou pas ? Si oui, laquelle choisir ?

Tu as plongé dans la marmite depuis ton enfance ou bien tu as une fibre artistique très développée, tu es curieux et touche-à-tout, tu pratiques un art avec ferveur et tu as une grande réceptivité face aux œuvres d’art, tu interroges le monde…peut-être es-tu fait.e pour poursuivre des études d’art !

Même si chaque école a ses propres critères de sélection, chacune exige que les candidats aient a minima une fibre artistique très développée, des compétences artistiques réelles et une motivation sincère à poursuivre la formation.

Publiques ou privées,  les cursus d’art en France sont très variés et proposent chacun un programme très spécifique adapté au profil des étudiants.

Dans cet article, nous allons te présenter les différentes formations artistiques qui existent en France, du bac au master, en école publique ou privée. Nous t’aiderons également à te poser les bonnes questions sur ton aspiration à poursuivre des études d’art, selon le besoin que tu cherches à nourrir.

Bonne lecture !

Généralistes ou spécialisées ?

Il se pourrait que tu pratiques un art depuis l’enfance ou depuis quelques années, et que tu ai envie de faire de ta passion ton métier en poursuivant des études dans ce domaine.

Réfléchir dès maintenant à ton projet professionnel ou à la pratique que tu souhaites développer est essentiel pour faire le bon choix d’école et faire le tri entre les formations généralistes et les établissements spécialisés.

On pourrait distinguer les écoles en 3 catégories : 

  1. les écoles d’arts plastiques
  2. les écoles d’arts appliqués
  3. l’artisanat

Arts plastiques : œuvre artistique réalisée et inspirée par l’artiste

Arts appliqués : l’art appliqué à des métiers ou des secteurs d’activité particuliers, et donc voué à une commercialisation.

On compte en France sept écoles d’arts appliquésBoulle, Olivier de Serre, l’ESAAT, Estienne, le lycée Alain Colas, La Martinière Diderot – qui dépendent du Ministère de l’Éducation et délivrent soit le diplôme national des métiers d’Art et de Design, soit le Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués.

Les écoles supérieures d’art et de design (ou Beaux-Arts), elles, sont sous la tutelle du Ministère de la Culture et délivrent en 3 ans le diplôme national d’art et en 5 ans le diplôme supérieur en expression plastique. Au nombre de soixante, elles présentent toutes une coloration, un focus différent.

Qu’il s’agisse d’écoles d’arts plastiques ou d’arts appliqués, le cursus est toujours plus ou moins construit de la même façon : une première, voire une deuxième année, généraliste, initiant l’étudiant.e à diverses techniques et outils (gravure, dessin, peinture, sculpture, etc), une professionnalisation en 3ème année puis en master.

Dans les ESAD par exemple (Beaux Arts), l’étudiant.e est invité à choisir sa filière parmi Art, Art-Design, Graphique-communication. 

L’option art prépare plutôt aux métiers de peintre, de sculpteur, de photographe, de designer textile ou de designer d’espace (architecte d’intérieur). L’option communication ouvre aux métiers d’infographiste, d’illustrateur, de webdesigner, ou de directeur artistique.

Certaines écoles proposent même une spécialisation, par exemple bande-dessinée ou création numérique (Angoulême/Poitiers) ; conservation/restauration (Avignon) ; design sonore (Le Mans) ou encore design d’espace (Reims).

« Généraliste, on cherche à y développer un jugement, une intelligence artistique »

explique Emmanuel Tibloux, président de l’Andéa. 

Et si j'hésite encore entre le DNA (études d'arts plastiques) ou le DNMADE (études d'arts appliqués) ?

Souviens-toi : le parcours DNMADE, qui présente 14 mentions (Espace, Objet, Animation, Graphisme) se déroule en général dans les lycées et prépare les étudiants à des métiers artistiques de réalisation pour un tiers, par exemple une commande privée d’entreprise ou un client. Il est donc en ce sens plus adapté au monde professionnel que le DNA.

Le parcours DNA, lui, se déroulent aux Beaux-Arts (écoles nationales supérieures d’art) et forme les étudiants à proposer des projets artistiques à leurs professeurs et clients. Dans le cadre du DNA, on va davantage insister sur la créativité, l’expérimentation artistique, et l’autonomie.

Quels sont les attendus nationaux de Parcoursup ?
  1. une attirance naturelle pour la création, l’expérimentation, la conception, la fabrication, la réalisation
  2. Une grande détermination et motivation, une volonté de se surpasser, une capacité de travail individuel, autonome et collective
  3. Un intérêt marqué pour les oeuvres contemporaines, dans diverses disciplines (design, architecture, cinéma). 
  4. Une capacité à interroger les situations et éléments de l’environnement, notamment du paysage social, économique et politique contemporain
Comment se préparer aux écoles d'art ?
Le bac ST2A

Le baccalauréat Sciences et Technologies du Design et des Arts Appliqués peut être intégré dès la 1ère. Bien qu’il familiarise aux disciplines artistiques dès le lycée et prépare mieux aux écoles d’art, ce n’est pas un facteur différenciant sur le dossier de l’étudiant. Les écoles vont toujours privilégier le portfolio de l’élève, ses créations et ses projets. Le bac ST2A est assez engageant, il vaut mieux réfléchir à son projet professionnel avant de se lancer ! 

Les bacs généraux avec option artistique

Moins engageant que le bac ST2A, l’option arts vous permet de développer vos compétences artistiques ainsi qu’une culture et une pratique très utiles pour préparer vos concours et vos dossiers. 

Les prépas aux écoles d'art

Publiques ou privées, gratuites ou payantes, il existe quelques 300 prépa d’art en France. Découvrez sur notre blog l’article spécialement dédié à ce sujet ! 

Autres formations en art : BTS, écoles privées
Les BTS

Les BTS d’arts concernent surtout les arts appliqués : plusieurs spécialités sont proposées et tous les BTS se préparent en deux ans. 

Les BTS en arts appliqués les plus courant sont : 

  1. Le BTS Design de mode, textile et environnement
  2. Le BTS Communication Visuelle 
  3. Le BTS Communication et Industrie Graphique 

Les BTS Arts appliqués se préparent soit : 

  1. Dans les CFA, Centres de Formation d’Apprenti
  2. des lycées publics, privés sous-contrat ou public 
  3. des écoles d’art et de design 
Les écoles privées d'art

Parmi les cursus d’arts privés les plus connus, on peut citer : l’école Camondo, l’ESAG-Penninghen, l’Ecole de Condé, l’Académie Charpentier, l’Institut supérieur des arts appliqués (LISAA), l’Ecole de design Nantes-Atlantique ou encore l’école Emile Cohl. 

Certains BTS ou MANAA se sont également positionnés en privé. 

La plupart propose un programme généraliste mais certaines se spécialisent dès le début (Cesan, école de BD, par exemple). 

La fourchette de prix varie entre 3000 et 10 000 euros. 

3 tips pour bien choisir ton école d'art
  1. Interroge-toi sur tes aspirations réelles : la créativité et la fibre artistique s’appliquent aujourd’hui dans tellement de domaines différents ! Avoir un penchant artistique et une grande créativité ne signifient pas nécessairement devenir artiste. Si tu t’intéresses à certaines disciplines artistiques, mais que tu exerces peu d’activités manuelles, peut-être qu’une formation en histoire de l’art, plus théorique, te conviendrait mieux. 
  2. As-tu la vocation de devenir artiste, enseignant ou chercheur ? Ou bien est-ce que tu aspires plutôt à appliquer ton savoir-faire et ta créativité à des projets concrets, qui peuvent être quotidiennement utilisés ? 
  3. Renseigne-toi sur toutes les écoles qui t’intéressent, leur programme, leurs spécialités. N’hésite pas à chercher des alumni sur Linkedin qui ont poursuivi les études qui t’intéressent. 

1# – CAMPUS – Focus sur…la prépa littéraire

CAMPUS : Focus sur...
la prépa littéraire

CAMPUS, c’est la websérie qui te présente différentes formations et cursus d’études à travers des regards croisés d’étudiants, d’alumni et de profs ! 

Dans cette première édition, on a donné le micro à Nicolas Dujin, prof d’histoire en classe prépa littéraire, ainsi que Noa et Aimie, étudiantes !

Il et elles nous racontent leur quotidien en prépa, l’état d’esprit qui y règne, les sources d’épanouissement et les challenges, les débouchés…et déconstruisent ici certains préjugés concernant la prépa. 

Financer ses études : différentes options

Financer ses études :
différentes options

Financer ses études, son logement et ses déplacements représente un coût élevé mais ne doit pas être un frein dans votre choix d’études. Il existe plusieurs solutions pour vous accompagner au mieux pour financer celles-ci. 

1. LA BOURSE D’ÉTUDES

La bourse d’études est un droit réservé aux étudiants de moins de 28 ans lors de la première demande, elle aide financièrement l’étudiant. L’étudiant doit être inscrit dans un cursus d’enseignement public ou privé en France. Tous les étudiants ne sont pas éligibles à celle-ci. Il est donc possible de calculer ses droits grâce au simulateur de bourse. Si vous êtes éligibles, la demande se fait entre le 15 janvier et le 15 mai de l’année précédant la rentrée. 

2. LES LOGEMENTS CROUS

Le Crous est le service public de la vie étudiante qui améliore les conditions de vie et d’études des étudiants. Les logements Crous sont attribués aux étudiants en difficulté financière. Ils sont à des prix plus bas et favorisent dans un premier temps les étudiants boursiers, face aux non boursiers. Pour accéder à ces logements, il suffit de se créer un compte sur le site et de remplir le dossier pour effectuer la demande. 

3. LA CAF

Il existe également une aide financière qui est la CAF. Elle aide les familles à concilier vie professionnelle, familiale et sociale. Il est donc possible pour les étudiants de toucher une aide lorsqu’ils effectuent leurs études dans une ville différente ou qu’ils prennent un appartement en-dehors du domicile familial. Il est possible de voir combien on peut toucher grâce à un simulateur. Après cette simulation, il suffit de remplir son dossier et faire la demande, la réponse peut prendre quelques semaines. 

4. LES PRÊTS BANCAIRES

Malgré toutes ces aides, le montant de l’école n’est pas forcément totalement couvert. Il est donc possible de demander un prêt à votre banque. Si vous avez plus de 16 ans, les banques proposent différents prêts avec différentes options en fonction de vos études, de votre profil. Les différentes modalités sont donc à discuter avec votre conseiller.  

360 degrés – DATA SCIENTIST

360 degrés
Le métier de DATA SCIENTIST

Chaque mois, Curiose te présente un même métier raconté par différents professionnels issus de secteurs et d’horizons divers. Un métier à 360 degrés ! 

Ce mois-ci, on parle du métier de data scientist avec Nathan, Mohamed et Élise.  

Écoles de commerce post-bac : laquelle choisir ?

Écoles de commerce post-bac : laquelle choisir ?

Comment choisir sa future école ? Quelle que soit la ville, les attentes, les prix, il faut se reposer sur plusieurs critères pour faire ce choix important. Chaque école a une spécificité qui va lui permettre de se démarquer des autres. L’ enjeu est d’étudier ces différents critères pour affiner ton choix, selon tes envies et tes aspirations.

1. La formation

Le plus important, lorsque vous décryptez les formations proposées dans les écoles de commerce, est d’identifier lesquelles correspondent à vos aspirations les plus fortes. Les écoles de commerce se ressemblent à travers leurs cursus et tendent toutes vers le même objectif : approfondir la gestion d’entreprise à travers différentes matières comme le marketing, la finance, le management, etc. Pour faire votre choix, prêtez davantage attention aux modalités d’enseignement et à la façon dont est construit le parcours : par exemple, si vous souhaitez partir à l’étranger au bout d’un certain temps, ou bien de faire une alternance en même temps. 

2. La vie associative

La vie associative d’une école est primordiale ! Les asso occupent une grande place dans ces écoles, car elles vous permettent non seulement de développer et d’enrichir vos compétences pour votre futur, mais également votre connaissance du terrain. Le point fort de celles-ci est que tous les domaines sont proposés : le sport, la cuisine, l’écologie, etc. Vous trouverez forcément votre compte. Explorer en amont les asso et leurs activités, notamment en suivant leurs réseaux sociaux ou en contactant des membres, vous permettra de voir laquelle correspond le mieux à vos attentes et envies. La vie associative est donc un atout qui facilitera votre insertion dans le monde du travail et enrichira votre CV.  

3. Les portes ouvertes

Durant vos années de lycée, il est important de faire le maximum de portes ouvertes. Dans un premier temps, vous pourrez découvrir le campus, les locaux, le quartier et évaluer la durée de votre trajet domicile/travail. Vous aurez également l’opportunité d’échanger avec des étudiants ou des alumni qui vous expliqueront la charge de travail, le fonctionnement de l’école ou encore l’ambiance de celle-ci. Apprendre ne passe pas seulement par le travail, il faut également se pencher sur l’aspect social, pour faire des rencontres, échanger et apprendre des autres. Pour cela, questionner les étudiants sur leurs ressentis et leurs expériences vous donnera une idée de l’école. 

4. Les frais de scolarité

Même s’il existe de nombreuses aides qui pourront vous permettre d’accéder à l’école de votre choix, les frais de scolarité de la plupart des écoles de commerce post-bac restent élevés. Il faut donc se renseigner sur les différents moyens de financer celles-ci. Un cursus varie entre 3 à 5 ans et le prix moyen par an est de 11 500 euros. Les aides pour les étudiants boursiers ou les prêts étudiants sont donc une alternative à ce coût. Il est également possible de trouver un travail étudiant en parallèle selon vos dispos et votre organisation. 

5. La renommée de l’école

Nombreuses sont les écoles de commerce, il faut regarder le classement de chacune. Elles sont classées selon la réussite académique des élèves, leurs liens avec les entreprises et sur l’aspect international. Ce classement permet donc de se faire une idée mais ne représente pas toutes les écoles. 

À première vue, les écoles de commerce post-bac proposent sensiblement les mêmes types de cursus, il peut donc être difficile de s’y retrouver. En évaluant ces critères, vous aurez une meilleure idée de l’école que vous souhaitez intégrer. 

#1 – LABEL AMBITION – Yannis, de prof de capoeira à sapeur pompier

#1 - LABEL AMBITION

Chaque mois, Curiose te partage le témoignage d’un jeune qui s’est questionné sur son orientation, et les étapes qui l’ont mené à son alignement personnel.

Ce mois-ci, nous mettons à l’honneur le portrait de Yannis, 15 ans, qui rêvait de devenir maître de capoeira avant de bifurquer vers des études de sapeur pompier. De prof de capoeira à sapeur pompier, quel est le fil rouge de son parcours ?  C’est ce que nous vous invitons à découvrir dans cette première édition de LABEL AMBITION

Pourquoi nous avons créé Curiose

Notre manifesto

Le savais-tu ?

Selon les chiffres les plus récents, il paraîtrait que 66% des lycéens estiment être mal accompagnés dans leur orientation et  qu’ 1 million de jeunes ne se sentent pas à leur place dans la société.

Ces chiffres, ils nous font bondir.

Surtout, ils résonnent avec une problématique à  laquelle on a nous-mêmes été confrontés, en tant que lycéens dans un premier temps, et ensuite en tant que jeunes actifs. On s’est longtemps demandé quelle était notre « voie », si on était prédestiné à en avoir une, ou s’il était possible d’avoir un job qui réconcilie tous nos centres d’intérêts. Deux constats ont émergé de ces questionnements :

 1/il n’existe pas une voie mais plusieurs voies possibles

 2/la connaissance de soi est aujourd’hui essentielle pour savoir quelles études et quels métiers nous correspondent. 

C’est d’ailleurs tout l’enjeu de Curiose : t’apporter, à  travers notre solution, des clés de compréhension sur toi-même, et t’éclairer sur les choix d’orientation adaptés à ta personnalité.

N’ayant pas relevé le défi de l’orientation et de l’apprentissage de la connaissance de soi, le système scolaire actuel reproduit des schémas traditionnels qui enferment les élèves dans des cases qui ne sont pas faites pour eux. Et c’est un constat accablant : 60% des jeunes de certaines filières se réorientent après leur première année d’études post-bac.

——————————————————————————————————————

LE DÉFI DE L’ORIENTATION

Quand des pays comme le Danemark ou l’Allemagne encouragent les élèves à  prendre une année d’exploration pour apprendre à mieux se connaître, en France nous poussons les élèves à  « y réfléchir plus tard ». Mais c’est quand, « plus tard ? » 

De nombreuses personnes arrivent sur le marché du travail, sans se connaître réellement. 

La bonne nouvelle ? C’est que la vie est longue, et que tu as le temps de te trouver ! C’est toujours difficile de tomber sur le job de ses rêves du premier coup !

 La mauvaise, c’est qu’en écartant la question de l’introspection trop longtemps, tu prends le risque de te retrouver parmi les personnes qui exercent ce que David Graeber appelle les « bullshit jobs ». Un matin, tu te réveilles, une pandémie s’est abattue sur le monde et tu te rends compte que ton métier n’est ni essentiel ni utile à  la société.

—————————————————————————————————————–

À LA QUÊTE DE SOI-MÊME

La quête de soi n’est ni un concept figé, ni une destination, c’est un processus long qui exige une certaine prise de recul et la capacité à alterner entre phases d’action et phases de réflexion. En effet, comment trouver son alignement si on expérimente pas d’abord ? 

Lorsqu’on emprunte le chemin de la connaissance de soi, on se rend vite compte que même si les expériences de vie nous façonnent et peuvent réellement nous transformer, on possède tout.es des traits de caractère profondément ancrés en nous qui guident nos mouvements et actions. 

Il y a toujours une certaine cohérence, un fil rouge qui dessine nos expériences (même si ça n’est pas forcément visible au départ). 

À ce moment, on peut prendre le parti de se dire : « Et si l’orientation que je donne à ma vie devenait un jeu ? Et si je transformais les obstacles qui se dressent devant moi en opportunités de transformation intérieure ? »

Si s’orienter peut être fastidieux, complexe et bourré d’incertitudes, il est aussi possible de le vivre comme un parcours ludique, une phase d’exploration de soi et du monde qui nous entoure pour finalement se positionner jusqu’à trouver son ou ses ikigaï (à découvrir dans notre prochain article). 

Alors prends les choses au sérieux, sans trop te prendre au sérieux. Dis-toi qu’à tout moment, tu peux bifurquer. Il suffit d’un peu d’imagination et beaucoup de flexibilité. À l’image d’un Rubicube : trouver la combinaison gagnante. 

Plus facile à dire qu’à faire ?

« PRENDRE LES CHOSES AU SÉRIEUX, SANS TROP SE PRENDRE AU SÉRIEUX »

S’affranchir du regard de l’autre pour emprunter sa propre voie, prendre le risque de trébucher, enlever toutes les couches de protection avec lesquelles on a grandi et fonctionné en pilote automatique…tout un travail ! 

La bonne nouvelle ? Tu n’es pas seul dans cette démarche et nous sommes là pour t’aider. 

WITH LOVE, 

Curiose <3